Loading...

À propos du RCIC

Le Réseau canadien d’intendance du capital (RCIC) est un regroupement pancanadien de fiduciaires et de représentants syndicaux qui sont déterminés à apporter des changements dans les marchés financiers par le biais de l’investissement responsable du capital des travailleurs.

Le secrétariat du RCIC est basé à l’Association des actionnaires pour la recherche et l’éducation (SHARE) et a été lancé lors du Sommet des investisseurs de SHARE en février 2020. Le RCIC s’inspire des orientations stratégiques d’un comité consultatif de représentants syndicaux.

Le RCIC est coordonné par Tamara Herman, Shannon Rohan et Hugues Létourneau de SHARE.

LIONEL RAILTON
LIONEL RAILTON
Les syndicats des métiers de la construction du Canada
PAUL FINCH
PAUL FINCH
British Columbia Government and Service Employees’ Union

HARPINDER SANDHU
HARPINDER SANDHU
Municipal Pension Plan, Public Service Pension Plan
MARIE-JOSÉE NAUD
MARIE-JOSÉE NAUD
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec
MICHELLE TRAVIS
UniteHere Local 40
CAM NELSON
CAM NELSON
Service Employees International Union
JAMES INFANTINO
JAMES INFANTINO
Alliance de la fonction publique du Canada
DOUG OLTHUIS
DOUG OLTHUIS
United Steelworkers (Métallos)

À propos de l’intendance du capital

Les travailleurs négocient collectivement pour garantir le droit aux prestations de retraite. Ces salaires et économies différés – appelés «capital des travailleurs» – sont accumulés dans des véhicules d’épargnes collectifs tels que les régimes de retraite et les régimes d’avantages sociaux. Au Canada, le capital des travailleurs représente environ 2 000 millards de dollars.

Le capital des travailleurs est investi dans les marchés canadiens et mondiaux. Ce capital peut être une source de pouvoir pour bâtir une économie juste et durable qui respecte les droits des travailleurs.

Les fiduciaires qui siègent aux conseils d’administration des caisses de retraite et autres fonds communs de placement ont l’obligation fiduciaire d’agir dans le meilleur intérêt des participants du régime. Des études menées par des cabinets d’avocats canadiens et internationaux de premier plan, et appuyées par les Principes pour l’investissement responsable soutenus par les Nations Unies (UNPRI), révèlent que le fait de ne pas tenir compte des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) dans le processus d’investissement est un manquement à l’obligation fiduciaire. L’intendance du capital est donc un outil important dont disposent les fiduciaires pour aborder les enjeux ESG liés aux investissements.

L’intendance du capital fait référence aux droits et responsabilités des investisseurs en tant qu’actionnaires et propriétaires d’actifs. Une fois la décision d’investissement prise, les investisseurs peuvent utiliser leur voix en tant qu’actionnaires pour soutenir des pratiques d’entreprises responsables qui protègent les droits des travailleurs. Par exemple, les investisseurs effectuent des engagements avec les entreprises dans lesquels ils investissent pour promouvoir de meilleures pratiques telles que la divulgation des politiques visant à promouvoir la diversité au sein des conseils d’administration et une meilleure transparence dans la chaîne d’approvisionnement.

L’intendance du capital fait également référence à la manière dont les investisseurs supervisent et exécutent les droits de vote rattachés aux actions qu’ils détiennent dans les sociétés émettrices. Les investisseurs peuvent voter pour ou contre les résolutions de la direction et des actionnaires, ce qui envoie un signal fort aux entreprises.

L’intendance du capital figure également dans les investissements alternatifs tels que l’infrastructure et l’immobilier, où un plus petit nombre d’investisseurs détiennent souvent des participations plus importantes.

Si vous êtes membre d’un syndicat, vous pouvez participer au travaux du RCIC en rejoignant notre liste de distribution

S’INSCRIRE